Le marxisme après Marx

Depuis la mort de Karl Marx (1883) et de Friedrich Engels (1895), le marxisme n’a pris rang parmi les grandes idéologies de portée mondiale qu’en se différenciant en plusieurs courants, devenus le plus souvent systèmes de pensée et d’action distincts et antagonistes. Mais social-démocratie et bolchevisme, stalinisme et trotskisme, castrisme et maoïsme, etc., ne recouvrent pas tous les clivages qui se sont fait jour dans la pensée marxiste.

C’est pourquoi il est également fait place ici aux courants radicaux qui se sont situés sur la gauche du léninisme et dont les apports théoriques originaux sont tout sauf négligeables. Face aux amples transformations qu’ont connues depuis la Seconde Guerre mondiale les sociétés contemporaines, un certain marxisme n’apparaît plus que comme dogmatisme pétrifié et dépassé.

Mais le marxisme n’est-il que cela ? C’est parce que cette interrogation garde tout son sens à l’heure du capitalisme mondialisé, triomphant mais toujours miné par ses contradictions, que nous rééditons ici ce « classique » de 1970. La postface de Jean-Christophe Brault et Mylène Gaulard revient sur les enjeux théoriques et politiques qui restent attachés à une vision critique du marxisme.

—–

Préface de Pierre-François Souyri

Postface : « Les courants hétérodoxes du marxisme » par Jean-Christophe Brault et Mylène Gaulard

12 x 19 cm / 176 pages

Feuilleter quelques pages choisies.

0 out of 5

8,00 

À propos de l'auteur

Pierre Souyri (1925–1979) fut un résistant du mouvement Francs- tireurs et partisans, et militant du PCF de 1942 à 1944. À partir de 1952, il participe à la revue Socialisme ou barbarie où il se spécialise dans l’étude de la Chine, signant ses articles sous le pseudonyme de Pierre Brune. Marxiste hétérodoxe, il ne cesse d’interroger la dynamique à l’œuvre au sein du capitalisme contemporain, comme en rendent compte ses deux ouvrages posthumes : Révolution et contre-révolution en Chine : des origines à 1949 (C. Bourgois, 1982) et La dynamique du capitalisme au XXe siècle (Payot, 1983).

Informations complémentaires

ISBN :

978-2-490793-01-3

Parution :

11/09/2020

Format :

12 x 19 cm

Pages :

176

Table des matières

Préface par Pierre-François Souyri

Introduction

Orthodoxes, révisionnistes et radicaux dans la Deuxième Internationale (1895–1918)

  • Le « marxisme orthodoxe » de Karl Kautsky
  • L’attaque des révisionnistes
  • La riposte
  • Controverses sur l’impérialisme et l’avenir du capitalisme
  • La question nationale et coloniale

Grandeur et limites du marxisme russe (1884–1924)

  • Les controverses sur l’avenir de la Russie
  • L’impérialisme et la révolution mondiale
  • Un problème imprévu : la bureaucratisation

Déchirements dans le communisme (1924–1967)

  • La droite boukharinienne et la gauche trotskiste
  • Le stalinisme
  • La déstalinisation et ses prolongements
  • Les dissidences communistes

Les marxistes sans le pouvoir (1918–1940)

  • L’optimisme tenace de la social-démocratie
  • Le marxisme inquiet de Trotski
  • Le luxemburgisme et les « communismes de gauche »

Nouvelles perspectives marxistes (1939–1967)

  • Vers une forme moderne de la barbarie ?
  • Où vont les pays de l’Est ?
  • Où va le monde capitaliste ?

Conclusion

Dossier

  • Textes et documents
  • Les marxistes se jugent entre eux
  • Problèmes et querelles d’interprétation
  • Bibliographie

Postface : Les courants hétérodoxes du marxisme

  • Le marxisme, un champ de bataille
  • L’importance des courants radicaux du marxisme
  • Georges Sorel et Rosa Luxemburg, des approches distinctes du réformisme d’Eduard Bernstein
  • La Gauche communiste russe
  • La Gauche germano-hollandaise
  • La Gauche italienne
  • Les deux héritages de la Gauche italienne
  • Le marxisme occidental
  • Le groupe Socialisme ou Barbarie
  • L’Internationale situationniste
  • L’ultra-gauche française
  • Le courant de la communisation

Index des noms de personnes

Index des organisations et courants politiques