L’Accumulation du capital

Œuvres complètes de Rosa Luxemburg – Tome V

« Le capitalisme tend à se répandre sur le globe et à détruire toutes les autres formes économiques. Et pourtant il est en même temps la première forme économique incapable de subsister seule, à l’aide de son seul milieu. Ayant tendance à devenir une forme mondiale, il se brise à sa propre incapacité d’être cette forme mondiale. Il offre l’exemple d’une contradiction historique qui, à un certain degré de développement, ne peut être résolue que par l’application des principes du socialisme, c’est-à-dire par une forme économique qui est par définition une forme mondiale harmonieuse, fondée sur la satisfaction des besoins de l’humanité travailleuse. »

Maître ouvrage de Rosa Luxemburg, publié en 1913, L’Accumulation du capital est le premier texte de critique économique marxiste à formuler une théorie d’ensemble de l’impérialisme. En montrant la nécessité inscrite au cœur du capitalisme de s’étendre toujours plus et d’asservir territoires et populations, il éclaire les mécanismes qui conduisirent à la Première Guerre mondiale pour le repartage du monde et montre qu’une mondialisation pacifique reste une chimère.

—–

Édition établie par Xavier Crépin et Éric Sevault.

Traduction de l’allemand par Irène Petit et Marcel Ollivier, entièrement revue par Marie Boudoussier.

Préface de Guillaume Fondu et Ulysse Lojkine.

Postface de Mylène Gaulard et Loren Goldner.

0 out of 5

28,00 

À propos de l'auteur

Rosa Luxemburg (1871–1919), née en Pologne russe en 1871, est l’une des principales militantes et théoriciennes du mouvement ouvrier international avant et pendant la Première Guerre mondiale. Elle enseigne l’économie politique de 1907 à 1913 à l’école du parti social-démocrate allemand de Berlin. Elle maintient lors du premier conflit mondial un internationalisme intransigeant qui lui vaut d’être emprisonnée de façon quasi-continue jusqu’à sa libération par la révolution de Novembre 1918. Avec le groupe Spartakus elle se lance dans une intense activité révolutionnaire jusqu’à son assassinat le 15 janvier 1919 par les corps-francs.

Informations complémentaires

ISBN :

978-2-7489-0372-0

Parution :

22/11/2019

Format :

14 x 21 cm

Pages :

768

Table des matières

Note de l’éditeur

Préface, par Guillaume Fondu et Ulysse Lojkine

  • I. Genèse de l’ouvrage
  • II. Structure de l’ouvrage
  • III. Une réception contrastée mais durable

Avant-propos, par Rosa Luxemburg

LE PROBLÈME DE LA REPRODUCTION

  • 1. Objet de l’analyse
  • 2. Analyse du procès de la reproduction chez Quesnay et chez Adam Smith
  • 3. Critique de l’analyse de Smith
  • 4. Le schéma de la simple reproduction de Marx
  • 5. La circulation de l’argent
  • 6. La reproduction élargie
  • 7. Analyse du schéma de la reproduction élargie de Marx
  • 8. Les tentatives de solution de la difficulté chez Marx
  • 9. La difficulté du point de vue du procès de la circulation

EXPOSÉ HISTORIQUE DU PROBLÈME

Première polémique : Controverse entre Sismondi – Malthus et Say – Ricardo – McCulloch

  • 10. La théorie de la reproduction d’après Sismondi
  • 11. McCulloch contre Sismondi
  • 12. Ricardo contre Sismondi
  • 13. Say contre Sismondi
  • 14. Malthus

Deuxième polémique : Controverse entre Rodbertus et von Kirchmann

  • 15. La théorie de la reproduction de von Kirchmann
  • 16. Rodbertus et sa critique de l’école classique
  • 17. L’analyse de la reproduction par Rodbertus

Troisième polémique : Struve-Boulgakov – Tugan-Baranowski, contre Vorontsov-Danielson

  • 18. Nouvelle version du problème
  • 19. Vorontsov et son « excédent »
  • 20. Danielson
  • 21. Les « tierces personnes » et les trois empires mondiaux de Struve
  • 22. Boulgakov et son complément à l’analyse de Marx
  • 23. La « disproportionnalité » de Tugan-Baranowski
  • 24. La fin du marxisme russe « légal »

LES CONDITIONS HISTORIQUES DE L’ACCUMULATION

  • 25. Les contradictions du schéma de la reproduction élargie
  • 26. La reproduction du capital et son milieu
  • 27. La lutte contre l’économie naturelle
  • 28. L’introduction de l’économie marchande
  • 29. La lutte contre l’économie paysanne
  • 30. L’emprunt international
  • 31. Le protectionnisme et l’accumulation
  • 32. Le militarisme, champ d’action du capital

CRITIQUE DES CRITIQUES

  • Première partie
  • Seconde partie

Postface : actualité de la pensée économique de Rosa Luxemburg, par Mylène Gaulard et Loren Golner

  • La pertinence historique et actuelle de l’analyse de Luxemburg
  • Les enjeux politiques de l’analyse de Luxemburg
  • Conclusion

Notes de références

Index général