Cauchemar en URSS – Les procès de Moscou 1936-1938

Rupture de stock

Après la parution de son Staline (1935), Boris Souvarine publie un long article sur les deux premiers procès de Moscou (août 1936 et janvier 1937) où il s’interroge sur la logique de cette tragédie pseudo-judiciaire où les accusés s’accablent de tous les maux avant leur mise à mort. Au-delà de la mise en scène spectaculaire de ces procès et du sacrifice de personnalités connues, c’est bien l’ampleur de la répression dans toutes les strates de la société soviétique que symbolisent ces purges au sommet de l’État-Parti. À mesure que s’enchaînent les condamnations, Souvarine établit que le mensonge, aussi déconcertant soit-il, constitue dorénavant le fondement d’un univers politique où 2+2 n’est plus égal à 4.

—–

Édition établie par Charles Jacquier et Éric Sevault

Préface de Charles Jacquier

12 x 19 cm / 208 pages

0 out of 5

8,00

Description

L’existence de Boris Souvarine (1895-1984) se nourrit à la fois d’une fidélité sans faille à ses principes et de ruptures le plus souvent provoquées par des tragédies historiques majeures (la guerre de 14-18, la vague révolutionnaire de 1917-1923, l’émergence du stalinisme, la Seconde Guerre mondiale). Parmi les principaux fondateurs du Parti Communiste en 1920 mais devenu ennemi acharné de Staline et de l’URSS de par la défense des mêmes convictions, le parcours et les analyses de Souvarine sont toujours riches d’enseignements.

Informations complémentaires

ISBN :

978-2-490793-09-9

Parution :

12/11/2021

Format :

12 x 19 cm

Pages :

208