Le communisme primitif n’est plus ce qu’il était

Aux origines de l’oppression des femmes. Suivi de : Une histoire de famille

Nouvelle édition augmentée et entièrement remaniée.

Lorsqu’en 1877, l’anthropologue Lewis Morgan publia sa Société archaïque, Marx et Engels s’enthousiasmèrent pour ce qui représentait selon eux la première analyse scientifique des sociétés primitives et, par extension, de la préhistoire des sociétés de classes. Dans son célèbre ouvrage L’Origine de la famille, de la propriété privée et de l’État, Engels en prolongeait les principales conclusions et établissait ainsi sur l’évolution de la famille et l’origine de l’oppression des femmes ce qui allait devenir la référence marxiste. Depuis lors, les matériaux ethnologiques et archéologiques se sont accumulés, et les fragments épars ont laissé place à une vaste fresque ; malheureusement les tentatives d’actualiser cette contribution sont restées bien rares.

Tel est bien l’objectif poursuivi par cet essai qui, tout en relevant sans complaisance les nombreuses conceptions dépassées de L’Origine de la famille…, suggère que la méthode matérialiste et critique proposée par Marx et Engels pourrait bien rester la meilleure clé pour pénétrer le lointain passé des sociétés humaines et mettre à jour la racine de l’inégalité des sexes.

—–

464 pages / 14 x 21 cm

0 out of 5

20,00

Description

Christophe Darmangeat est maître de conférences, habilité à diriger des recherches, à l’Université de Paris. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages qui s’efforcent d’actualiser les analyses marxistes sur les sociétés pré-étatiques, en particulier sur les sociétés de chasseurs-cueilleurs.
Son blog : La Hutte des classes

Détails

ISBN :

978-2-9528276-4-5

Parution :

16/03/2012

Format :

14 x 21 cm

Pages :

464

Table des matières

Avant-propos de l’éditeur à la première édition

Remerciements de l’auteur

Avant-propos à la seconde édition

AUX ORIGINES DE L’OPPRESSION DES FEMMES

Introduction

I. Le cadre chronologique : les périodes de la Préhistoire

II. Les aventuriers de la matriarche perdue
Vrais et faux enjeux d’undébat séculaire – Amazones et Pénélopes : les mythes de Bachofen – Morgan et les Iroquois – Engels et l’économie – Notre Mère qui étiez aux cieux – L’évolution, œuvre des femmes ? – Les contours flous du matriarcat

III. L’impossible quête du matriarcat
La mythique fiabilité des mythes – Insaisissable Déesse – Honni soit qui mâle y pense ? – Nés de père inconnu ? – Succession ou élimination ? – Matrilinéarité et situation des femmes – A-t-on observé des matriarcats ?

IV. Vingt-quatre millénaires de la vie des femmes
À quand remonte la domination masculine ? – Les horticulteurs : travail, famille, poterie ? – Les chasseurs-cueilleurs égalitaires : « Une femme est moins qu’une poussière » ? – Autres chasseurs-cueilleurs, autres rapports entre les sexes – Qu’est-ce que l’égalité des sexes ?

V. La place de l’économie
Engels : un scénario daté – Sphère publique, sphère privée – Le théorème de Kollontaï – Bilan provisoire

VI. Des lances et des bâtons : la division sexuelle du travail
Une mesure du phénomène – D’où vient la division sexuelle du travail ? – Conséquences de la division sexuelle du travail

VII. Évolutions, pouvoirs et contre-pouvoirs
De l’ascendant à la domination : le rôle de la richesse – La politique, une affaire d’hommes – Encore et à nouveau de l’économie –  Le statut des femmes s’est-il dégradé avec l’apparition des classes sociales ?

VIII. Les témoignages du passé
Quelques considérations générales – Faux semblants et cas douteux – L’exception qui confirme la règle : les guerrières des steppes – Les confirmations

Conclusion

———

Appendice : Une histoire de famille

A. L’évolutionnisme de Morgan : Les systèmes de parenté – La parenté iroquoise – Contradiction entre système de parenté et famille – Mariage de groupe et famille punaluenne – Le tableau général de l’évolution

B. Critique de Morgan : L’introuvable famille punaluenne – Le système de parenté ne dit pas tout… – Le système de parenté en dit encore moins… – À quoi servent les systèmes de parenté ?

C. Les groupes de parenté : La filiation unilinéaire – Clans et système de parenté – Clans et famille – Existe-t-il une « société clanique » ?

D. Famille et parenté, quel évolutionnisme ?
Un bref état des connaissances

Conclusion (et le matérialisme historique ?)

Atlas des peuples cités

Notes

Bibliographie

Tables et schémas

Illustrations

Index des peuples cités

Index des noms de personnes